Affaire Phil Ivey

Dans le secteur du casino, il est fréquent d’entendre des histoires de malhonnêteté voire d’arnaques, notamment de la part d’un casino envers un joueur, qu’il s’agisse d’un casino terrestre ou d’un casino en ligne. L’établissement peut par exemple refuser de verser le jackpot gagné par un joueur en prétextant une erreur ou une non-conformité du gain avec le règlement. Mais certains joueurs sont également poursuivis en justice en étant accusés de triche. C’est le cas du célèbre joueur de poker américain Phil Ivey qui ne cesse de faire parler de lui en raison de ses nombreux déboires avec la justice. Le joueur avait notamment été poursuivi par le casino Crockfords qui l’accusait de triche. Phil Ivey a d’ailleurs admis durant son procès avoir effectivement utilisé les petits défauts des cartes de jeu pour pouvoir avoir un avantage supplémentaire sur le casino mais il refuse que cette pratique soit qualifiée de triche. Dans son récent procès qui l’oppose au casino Borgata, Phil Ivey avance plusieurs arguments à l’encontre de l’établissement de jeux qui refuse de le payer. Tout d’abord, il soutient n’avoir jamais utilisé une technique de triche. Il précise également que le casino a dépassé le délai légal pour demander un remboursement qui est d’une durée de six mois. Enfin, les poursuites envers Phil Ivey pour cause de violation du règlement de l’établissement ne peuvent pas être entamées par le casino lui-même mais uniquement par le régulateur de l’État. Le joueur précise par ailleurs que cette méthode ne lui a finalement accordé qu’un très faible avantage par rapport au casino.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>